L’ONG FarmSahel forme une trentaine de femmes en aviculture

L’ONG FarmSahel a initié les 15 et 16 décembre 2020 une formation en aviculture traditionnelle au profit d’une trentaine de femmes de Bindé, une commune rurale de Manga, région du Centre-sud.  L’objectif de cette formation était d’outiller les femmes en élevage traditionnel afin de contribuer à leur autonomie financière.

 

 

L’aviculture joue en effet un rôle majeur dans la sécurité alimentaire des populations au Burkina Faso surtout en milieu rural. C’est dans cette optique que l'ONG FarmSahel dont l'objectif est d'assurer une autonomie financière et une autosuffisance alimentaire aux populations des zones rurales a initié cette formation. Elle a été animée par Thomas BOUDA et Apollinaire TRAORE du cabinet TILIGRE AGRO SARL.

C’est au total trente -six femmes (36) qui ont été formées. La formation s’est effectuée en deux phases, théorique et pratique. La phase théorique a consisté en la définition et la présentation des éléments de base dans le domaine de l’élevage. Les types de volailles, de poulaillers ainsi que le nombre de tête indispensable dans un poulailler pour un bon rendement (7 poules un coq) ont été aussi montré aux femmes. Les conduites à tenir pour un bon rendement, les repères pour reconnaitre une poule en bonne santé et une poule malade ; la formule alimentaire pour l'élevage de la poule locale ainsi que les techniques de chauffage des œufs de manière traditionnelle tout comme moderne ont été les éléments théoriques enseignés aux femmes.

La phase pratique a consisté en une visite de terrain dans un poulailler d’une résidente de la commune. Sur le site, les formateurs ont procédé étapes par étapes à la présentation des différents éléments utilisés dans l’élevage locales des poules.  Ils ont essayé d'identifier ce qui était adapté et ce qui ne l'était pas dans le poulailler. Les femmes ont bien apprécié cette formation va leur permettre d’améliorer les activités.


Thérèse ZOUNGRANA est l’une des bénéficiaires.

Elle s’est dite très satisfaite de ce qu’elle a pu apprendre :

« La formation a été satisfaisante et bénéfique pour moi. Les
formateurs nous ont montré toutes les étapes à suivre pour

réussir l’élevage de la volaille. Ils nous ont montré comment

traiter certaines maladies de la volaille. Ce sont des choses

qu’on ne savait pas. » a-t-elle déclaré.

 

 

 

 

Les femmes ont souhaité que FarmSahel organise d’autres formations pour elles et de voir la possibilité de leur apporter un appui technique et financier aussi bien dans le domaine de l’élevage que celui de l’agriculture.

 

 

Alida Ines SOUBEIGA

FarmSahel