Rechercher
  • Barry Liptaako

L´ONG « FarmSahel » renforce les capacités des femmes de Dapelogo et Simbri dans la commune de Bindé


Lutte contre les changement climatique, sécurité Alimentaire et autonomisation de la femme rurale au Burkina Faso : L´ONG « FarmSahel » renforce les capacités des femmes de Dapelogo et Simbri dans la commune de Bindé au Centre-Sud du Burkina Faso.


L'ONG FarmSahel dans sa vision d'apporter son concours dans la lutte contre les changements climatique, la dégradation des sols du fait de l’utilisation abusive des engrais chimiques a renforcé les capacités des femmes des groupements féminins de Dapelogo et Simbri dans la commune de Bindé. Du Jeudi 07 au Dimanche 10 Avril 2022, ce sont 83 femmes issues des groupements féminins LAGUEM-TAABA et NAMALGUEM-ZANGA qui ont vu leurs capacités renforcées en fabrication, conservation et utilisation de compost biologique solide et liquide.

Ces séances de formations qui se sont tenues en deux (02) étapes ont allié théories et pratiques pour une meilleure assimilation des modules par les participantes.




Dans la matinée du 07 Avril 2022, c’est le village de Dapelogo situé à une dizaine de kilomètres qui a reçu la visite de l’équipe terrain de FarmSahel. C’est avec l’accompagnement des premiers responsables de la commune de Bindé que sont le Secrétaire Général Monsieur Mahamoudou KOUDA, et le préfet du département Madame Wendkelga KOLOGO, ainsi que l’agent technique de la mairie en charge de la femme et de l’action sociale Monsieur Ardjouma HEMA que la première journée des deux (02) jours que doit durer les formations à Dapelogo a été lancée. L’équipe de FarmSahel a su compter également sur la présence d’un agent du service de l’agriculture et Président du Comité Villageois de Développement (CVD).




Durant deux (02) jours, formateurs et une trentaine de femmes du groupement LAGUEM-TAABA de Dapelogo ont pu allier théorie et pratique dans l’apprentissage des techniques de fabrication, de conservation et utilisation d’engrais biologique solide et liquide.

Par ailleurs la présidente du groupement LAGUEM-TAABA a tenu à saluer de vive voix l’initiative de FarmSahel qu’elle qualifie de salvatrice car elle leur ôte une épine du pied à savoir la charge économique liée à l’achat d’engrais et de pesticide. Elle n’a d’ailleurs pas manqué de mentionner les difficultés auxquelles elles ont été confrontées lors des campagnes agricoles précédentes.



Pour la deuxième moitié des journées de formations, ce fut le tour du groupement féminin NAMALGUEM-ZANGA de Simbri de recevoir l’équipe de FarmSahel. Au total 53 femmes ont pris part aux séances. A l’instar de Dapelogo, il était également question de renforcement de capacités en fabrication, conservation et utilisation de compost solide et liquide. Cette étape a connu une grande mobilisation des hommes de la localité afin d’accompagner les femmes et louer l’action de FarmSahel.



Ces journées de renforcement interviennent afin de mieux préparer la saison agricole prochaine. L'objectif étant pour Farm Sahel d'outiller ces femmes sur les bonnes pratiques culturales afin d'accroître leur rendement agricole et par ricochet celui de la commune.

Outre cela l’utilisation du compost biologique solide et liquide contribue à restaurer les terres dégradées par l’utilisation abusive des engrais chimiques et pesticides de synthèse.


FarmSahel est une ONG à but non lucratif intervenant dans la région du centre-Sud qui a pour objectif de promouvoir un système agricole durable en accompagnant les agricultrices rurales avec des intrants et des formations de qualité́ pour leur autonomisation financière.


19 vues0 commentaire