​Comité Permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel : les cadres dirigeants ont pris fonction

Le ministre Salifou OUEDRAOGO a indiqué que le Burkina Faso a passé deux années à la présidence en exercice du CILSS, dans un contexte sécuritaire et sanitaire difficile. Sous le leadership du Président en exercice sortant de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS, Roch Marc Christian KABORE, le Burkina Faso a, entre autres, organisé la Conférence régionale sur la chenille légionnaire d’automne et œuvré à la transformation du Centre régional AGRHYMET (CRA) en Centre climatique régional pour le Sahel et l’Afrique de l’Ouest. Il a également engagé le processus de réforme de l’Institution afin qu’elle réponde davantage aux aspirations des peuples du Sahel.

 

 

 

 

Au titre des chantiers du CILSS, le ministre coordonnateur

sortant a notamment relevé la poursuite du processus de réforme,

le renforcement de la coopération entre les Etats membres et des

Conseil nationaux du CILSS (CONACILSS).

 

 

 

 

« Je mesure avec sérénité l’ampleur de la responsabilité qui m’incombe en tant que ministre Coordonnateur de cette noble Institution », a dit Abdoulaye DIAR, ministre de l’Agriculture du Tchad, nouveau ministre coordonnateur du CILSS. Selon lui, il est nécessaire de réussir la mise en œuvre de la réforme organisationnelle et institutionnelle du CILSS pour relever les défis de l’Institution. Pour ce faire, le ministre Abdoulaye DIAR a plaidé pour une mutualisation des efforts des pays membres et des institutions partenaires afin de confirmer le leadership du CILSS dans ses domaines de compétences.

 

« Nous ne partons pas de rien », a assuré le nouveau Secrétaire exécutif du CILSS, parlant du bilan de l’équipe sortante. Dr Abdoulaye MOHAMADOU s’est engagé à poursuivre le processus de réforme de l’Institution et à faire du CILSS un véritable outil de coopération au cours de son mandat. Le Dr Abdoulaye MOHAMADOU remplace le « Sahélien » Dr Djimé ADOUM. « Les priorités ont été définies, il nous appartient de passer à l’action », a dit pour sa part le Secrétaire exécutif adjoint, Dr Paul OUEDRAOGO.

 

La nouvelle équipe dirigeante du CILSS a été désignée le 20 juillet dernier, lors de la 19e conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Institution.

 

Dr Abdoulaye MOHAMADOU a été installé dans ses nouvelles fonctions de Secrétaire exécutif du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), ce mercredi 16 décembre 2020.

 

Agé de 55 ans, Dr Abdoulaye MOHAMADOU est nanti d’un Doctorat en Socio-Anthropologie, et cumule des expériences professionnelles dans des domaines diversifiés du développement tels la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le changement climatique et la lutte contre la désertification, le foncier, la gestion des ressources naturelles, le pastoralisme, la décentralisation. Le nouveau Secrétaire exécutif du CILSS a occupé de nombreuses fonctions. De manière non exhaustive, l’on note :

  • Secrétaire Exécutif Adjoint du Conseil de l 'Entente en charge de l'Administration et des Finances de 2016 à 2020 ;

  • Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires Étrangères de l'Intégration Africaine et des Nigériens de l’Extérieur de novembre 2011 à juin 2016 ;

  • Directeur Général à l'Institut National de la Recherche Agronomique du Niger (INRAN)

  • Directeur Scientifique au Laboratoire d'Études et de Recherches sur les Dynamiques Sociales et le Développement local (LASDEL) de 2007 à 2010.

  • de 1990 à 2004, le nouveau Secrétaire exécutif du CILSS était Chercheur à l'Institut National de la Recherche agronomique du Niger (INRAN), puis Enseignant-chercheur à la Faculté d'Agronomie de l'Université Abdou Moumouni de Niamey à partir d’octobre 2004.

 

Par ailleurs, le Secrétaire Exécutif du CILSS a de solides atouts en Gestion de partenariats et mobilisation des ressources. Ses expériences avec d’importants partenaires techniques et financiers de l’Institution sont notoires.

 

Agé de 56 ans, Dr Paul OUEDRAOGO, Secrétaire exécutif adjoint du CILSS, est titulaire d’un Doctorat en écologie, Biodiversité et Production Végétale, et d’un Master 2 en foresterie et en gestion des écosystèmes. Il a une large connaissance des questions environnementales et possède une riche expérience de la gestion des forêts et des aires protégées ainsi que la conservation des zones humides. De son riche parcours professionnel, l’on retient entre autres :

  • Directeur des projets et programmes de l’Institut d’appui au développement (IAD), de novembre 2019 à sa prise de fonction ce 16 décembre 2020 ;

  • Conseiller technique principal au ministère en charge de l’Agriculture au Benin de 2002 à 2005 ;

  • Expert de l’UICN au Département Faune sauvage du ministère en charge des forêts au Ghana de 2006 à 2007 ;

  • Conseiller technique principal au ministère des Ressources naturelles du Rwanda de 2007 à 2010

  • Conseiller technique principal pour l’Afrique au Secrétariat de la Convention de Ramsar en Suisse sur les zones humides de 2010 à 2019.

 

Dr Paul OUEDRAOGO est également membre du Comité Consultatif Technique de l’Agence Intergouvernemental Panafricaine, Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA), membre du Comité Directeur de Tiger Initiative de l’Agence Spatiale Européenne et membre des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Source: Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles 

Donate With Confidence

Donate Stocks

IMG_6184_edited.png

An Organization You Can Trust

Support FarmSahel with your Amazon purchases

AmazonSmile_white_and_orange_logo (1).pn

Follow Us

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
  • TikTok

© 2020 FarmSahel. Tous les droits sont réservés

FarmSahel, est une organisation à but non lucratif reconnue 501 (c) 3; fédéral EIN, 83-4632399 .